top of page

Samhain : Le Jour des Morts


Samhain, mieux connu sous le nom d'Halloween ou de Jour des Morts, a lieu la nuit du 31 octobre dans l'hémisphère nord.

Chez les païens, Samhain marque la fin de l'année et le début de la suivante.

Les païens vivaient selon le cycle des saisons et la nature, et c'est vers Samhain que le soleil entre dans son ellipse la plus courte, ce qui a contribué à en faire la dernière journée du calendrier des païens. Samhain marquait également la fin de la période des récoltes et l'approche de l'hiver.


Chez les Celtes, la nuit de Samhain était particulière car le voile séparant le monde des vivants de celui des morts devenaient mince, permettant à ses derniers de revenir dans ce monde le temps d'une nuit. On croyait aussi que les esprits malfaisants sortaient dans les rues et on allumait feux, bougies et lanternes pour chasser les ténèbres.

Dans les traditions à travers le monde, c'est un jour de fête pendant lequel on célèbre nos morts et nos ancêtres.


Les romains, avec la religion catholique, ont remplacé Samhain par la Toussaint, qui a lieu le premier novembre.


Si certaines croyances invitaient à parler aux esprits durant cette période, la plupart au contraire, le déconseillait. On croyait que les esprits malfaisants s'inviteraient à la place de nos ancêtres.


Les Traditions de Samhain :

Décorer des Citrouilles :


La tradition des citrouilles que l'on décore de manière à faire peur vient principalement d'Écosse, où l'on croyait que mettre des citrouilles décorées de manière effrayante sur le porche de la maison ou sur le bord des fenêtres garderaient les esprits malfaisants hors du foyer.

Mettre une chandelle à l'intérieur apportait aussi la protection de la lumière, pour qu'elle chasse les ténèbres.


Pour éloigner les esprits malins, on allumait également des chandelles aux fenêtres et un feu dans la cheminée.


Pour suivre la tradition, il faut donc décoré les citrouilles de manière à ce qu'elles fassent peur. Avec des enfants, c'est une tradition parfaite, car très amusante et créative.

Pour les décorés, peinture, sculpture, rubans et autres techniques sont toutes de bonnes idées.


Les citrouilles sont également l'un des ingrédients utilisés dans presque tous les plats de cette fête.

On peut utiliser toutes les parties de la citrouilles : les graines, les filaments, la chair.

Pour plusieurs recettes de plats à cuisiner avec des citrouilles, allez voir la section recette du blog.



Célébrer les Morts :


Partout à travers le monde, Samhain est l'occasion d'honorer nos disparus et de célébrer leur souvenir.

Pour ce faire, on fabriquait un autel, sur lequel on allumait une bougie pour chacun de nos disparus et nos ancêtres. On croyait que les bougies guideraient leurs âmes vers l'autre monde, ou tout autre lieu bénéfique auquel ils devraient retourner au matin. On s'assurait ainsi qu'ils ne se perdraient pas en chemin.

On peut également y mettre des photos, des objets leur ayant appartenu qui avait une valeur sentimentale ou symbolique et des offrandes.

Généralement, les offrandes étaient constitués de fruits, de fleurs, de noix ou d'hydromel. Ça peut également être un poème, une prière ou un objet qui aurait une symbolique.

On croyait que se remémorer nos morts à tous les ans garantissait de se réincarner à leurs côtés dans une prochaine vie.


Durant Samhain, il est coutume de se réunir avec la famille et les proches pour célébrer : on se réunit autour de la table, avec des mets préparés avec les dernières récoltes, de l'hydromel, du vin chaud et de parler de ceux que l'on a perdu, de se remémorer les bons souvenirs et de partager des anecdotes à leur sujet, des moments partagés.

On célèbre la vie que l'on a partagé avec eux, non pas leur mort, mais le souvenir d'eux que l'on garde dans notre coeur et notre mémoire.

On joue de la musique, on danse autour des feux de joie. Dans plusieurs traditions, on se rend également sur les tombes de nos morts pour y laisser d'autres offrandes : fleurs, objets ou nourriture.


Dans certains pays, on faisait aussi des offrandes au Petit Peuple et aux entités magiques bénéfiques, que l'on croyait plus présentes le soir de Samhain.

Afin de leur rendre hommage, on déposait un bol de lait ou de miel dans le jardin ou sur le porche de la maison. Cela pouvait également être des fleurs ou de la nourriture.


Chez les irlandais et les écossais, des offrandes de nourritures laisser hors de la maison servaient aussi à apaiser les esprits errants et protéger la maison de leurs mauvais tours.



Les Feux de Samhain :


On allumait des feux lors de Samhain pour célébrer la nouvelle année qui débutait et chasser les esprits malfaisants.

Généralement, on creusait un sillon autour du feu, représentant le soleil.

On célébrait autour de ses feux, dansant, chantant et mangeant.


Avant minuit, on écrivait sur un bout de papier une mauvaise habitude ou un souvenir dont l'on voulait se débarrasser, que l'on jetait ensuite dans le feu.

D'autres variantes de cette tradition serait de brûler le morceau de papier dans l’âtre, un chaudron ou avec la flamme d'une bougie.

On disait que le feu de Samhain bannirait cette habitude ou ce souvenir.


Dans nos traditions familiales, mon arrière-grand-mère avait l'habitude de célébrer cette tradition de brûler les mauvaises habitudes à un deuxième temps de l'année : lors de la Chandeleur, la fête du feu.



Récolter les semences :


C'est la période durant laquelle on récolte les dernières semences ainsi que celles des arbres.

On les fait ensuite séché dans la maison, pour pouvoir les planter au printemps, lorsque le sol aura dégelé.

On en profite pour passer du temps en nature et en forêt, observer les changements qui se sont opérés depuis Mabon, contempler les dernières couleurs de l'automne et l'air encore chaud de l'après-midi.

Introspection :


Samhain étant le nouvel an païens, on profite de cette période pour faire le point sur l'année qui vient de s'écouler, une petite introspection de soi afin de prendre conscience de tout ce qui a été accompli et de tout ce qui reste à accomplir.

On apprend des erreurs que l'on a commise et l'on commence la nouvelle année avec un regard neuf sur le passé.

Dans certaines régions, c'est le temps des bonnes résolutions pour l'année. Pour d'autres, ce sera plutôt lors de Yule, le Solstice d'hiver.

Personnellement, cette tradition nous a été transmise lors du solstice, alors je vous invite à vous référer à l'article qui parle de cette célébration pour en connaître les détails.

Distribuer les Bonbons :


Si distribuer des bonbons est l'un des aspects les plus commerciaux d'Halloween, c'est une tradition tirée de Samhain.

À vrai dire, ce serait plutôt le mélange entre deux traditions.

En Irlande et dans d'autres pays d'Europe, on faisait du porte à porte pour récupérer de la nourriture afin de préparer les festivités de Samhain, qui portaient différents noms selon la région.

On distribuait également aux passants et aux mendiants des gâteaux d'âmes ou gâteaux de la mort. Ces gâteaux étaient préparé majoritairement avec des pommes, de noix et de farine.

Ils servaient à honorer les morts. On disait que pour chaque gâteau donner en l'honneur d'un mort aiderait celui-ci à aller dans un endroit agréable dans l'au-delà, ou tout équivalent du paradis selon les croyances.

Dans d'autres croyances, ses gâteaux distribués attireraient prospérité et abondance dans la maison pour le reste de l'année.



Les Mets Traditionnels de Samhain :


On consomme tous les aliments de saisons : courges, citrouilles, betteraves, navets, carottes, panais, pommes de terres, maïs, pommes, noix, cidre et vin. Tous les légumes racines et les grains. Les canneberges et les fruits d'automnes : poires, prunes.

Ragoûts, tartes, gâteaux des âmes, muffins, pains, potages, soupes, fromages.

Tous les plats à base de pommes, de courges ou de citrouilles.


Pour mêler les traditions anciennes et modernes, vous pouvez préparer un festin à base de récoltes de saison et y ajouter une touche un peu plus effrayante, lui donnant des formes monstrueuses.

Certaines traditions invitaient à décoré la nourriture de façon colorée, ou représentant les morts.

Symboles et Correspondances :

Encens : pomme, cyprès, sauge, menthe, santal, myrrhe, benjoin, cannelle

Arbre : cyprès, if, cèdre

Fleurs : soucis, chrysanthème

Plantes : pin, pomme, calendule, cannelle, gingembre, ginseng, ail, noisette, ortie, graines de citrouilles, tournesol.

Animaux: Cerf, chat, chauve-souris, hibou, chacal, éléphant, bélier, scorpion, héron, corbeau.

Couleurs : orange, noir

Chandelles : oranges, noires

Pierres : obsidienne, onyx, jais, agate, cornaline. Toutes les pierres noires ou oranges.

Planète : pluton

Influence : métamorphose, méditation.

Déités : Hécate, Morrigan, Cernunnos, Osiris, Anubis, Odin.

Symboles et décorations: Pommes, fleurs d'automne, glands, chauves-souris, os, chat noir, feuilles d'arbres colorées, corbeaux, représentations de la Mort, outils de divination, spectres, citrouilles, épouvantails, lune décroissante, etc...

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page